Baisse des prix des panneaux solaires : le bon moment d’investir

Publié le 28/05/2024 à 15:02, mis à jour le 03/06/2024 à 16:16
Actualités
ACTUALITÉS

En 2024, alors que le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter, les coûts des panneaux solaires chutent drastiquement ! C’est le moment idéal pour engager vos travaux. Mais, cette baisse concerne-t-elle tous les panneaux solaires et toutes les installations ? Quels sont les prix actuels et comment varient-ils ? Quelles aides financières peuvent alléger votre facture ? À l’approche de l’été, KparK Énergies vous propose une analyse complète pour vous guider dans votre projet. 
 

Comment le prix des panneaux solaires évolue-t-il depuis 10 ans ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est essentiel de distinguer les 2 grandes catégories de panneaux solaires : les panneaux photovoltaïques et les panneaux thermiques. Les premiers produisent de l’électricité, tandis que les seconds fournissent du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Partant de ce fait, plusieurs questions se posent : quelle est la tendance générale observée et quelles sont les raisons de cette évolution ? 
 

Évolution et prix des panneaux solaires en 2024

Au cours de cette dernière décennie, les prix des panneaux solaires ont fortement diminué. L’année 2023 a été particulièrement marquante avec une réduction de plus de 40 % des coûts des panneaux photovoltaïques. (1) Dans une moindre mesure, les prix des panneaux solaires thermiques ont également baissé.

Ainsi, à titre d’exemple, les prix moyens constatés en 2024 (installation comprise) varient de : (2)

  • 7 000 à 10 000 € pour une installation photovoltaïque d’une puissance de 3 kWc ;
  • 11 000 à 17 000 € pour une installation photovoltaïque d’une puissance de 6 kWc ;
  • 17 000 à 23 000 € pour une installation photovoltaïque d’une puissance de 9 kWc ;
  • 4 500 à 7 500 € pour un chauffe-eau solaire individuel (CESI), comprenant 2 à 5 m² de capteurs solaires et un ballon de 300 litres ;
  • 12 000 à 18 000 € pour un système solaire combiné (SSC) pour la production de chauffage et d’eau chaude, comprenant 15 à 20 m² de panneaux solaires. 

Bon à savoir

Les prix des panneaux photovoltaïques, déjà au plus bas, devraient se stabiliser au cours de l’année. En outre, selon les prévisions des experts, leur coût de production ne devrait pas augmenter d’ici 2040. 

Les raisons de la baisse des coûts des panneaux solaires

La chute des prix des panneaux solaires s’explique par plusieurs paramètres :

  • Avancées technologiques. Les progrès constants en recherche et développement des fabricants et l’optimisation des processus de production, comme l’automatisation, ont réduit les coûts de fabrication ;
  • Économies d’échelle. La production solaire mondiale a été multipliée par 9 en 10 ans, atteignant aujourd’hui 1 500 TWh par an. (1) Cette hausse rapide de l’offre a donc largement contribué à la baisse des prix ;
  • Réduction du coût des matières premières. Les coûts du polysilicium, du quartz et de la pâte d’argent ont chuté, avec une diminution notable de 50 % du prix du silicium en 2023 ;
  • Concurrence internationale. L’émergence de fabricants à fort volume de production, notamment en Asie, a intensifié la concurrence. Actuellement, en situation de surproduction, ces derniers tirent les prix vers le bas. Les modules photovoltaïques fabriqués en Europe sont 2 fois plus chers que ceux produits en Chine. (4) 

Bon à savoir

Pour contrer la concurrence asiatique, les gouvernements agissent ! Le 5 avril dernier, la France et 22 autres États ont signé une « Charte solaire » pour promouvoir les panneaux photovoltaïques européens. L’objectif de la France est de fabriquer 40 % de ces équipements d’ici 2030. De plus, dès 2025, seules les pompes à chaleur « Made in Europe » seront éligibles aux aides.

Quels facteurs influencent le tarif des panneaux solaires ?

En dehors du contexte économique et politique actuel, d’autres critères liés au choix du matériel et à l’installation des panneaux solaires influent également sur les tarifs.

 

Les coûts des panneaux solaires, selon les modèles

Il existe plusieurs types de panneaux solaires, avec des caractéristiques et applications spécifiques.

 

L’énergie photovoltaïque

La gamme photovoltaïque comprend :

  • Les panneaux monocristallins. Réputés pour leur haute efficacité énergétique, même en cas de faible luminosité. Ils offrent une longue durée de vie. Ce sont les modèles les plus répandus ;
  • Les panneaux polycristallins. Leur coût d’achat est plus économique, mais leur rendement est inférieur à celui des modules monocristallins ;
  • Les panneaux bifaciaux. Équipés de capteurs sur les 2 faces, ils assurent une meilleure productivité en captant et réfléchissant la lumière des 2 côtés. Toutefois, leur installation complexe engendre des coûts importants.

 

Le solaire thermique

Vous avez le choix entre :

  • Les capteurs non vitrés. Ils sont économiques à l’achat et faciles d’installation, mais relativement peu efficaces par temps froid. Ils s’utilisent principalement pour chauffer des piscines ;
  • Les capteurs à plans vitrés. Grâce à leur haut rendement, ils sont adaptés pour les besoins en chauffage et en eau chaude pour la plupart des logements en France ;
  • Les capteurs sous vide. Ils présentent une très haute performance en toute circonstance, par temps froid, nuageux, ou avec une inclinaison non optimale. Ils sont également moins sensibles aux ombres portées. En revanche, leur coût est élevé. 
     

Bon à savoir

Pour optimiser l’espace de votre toiture et votre budget, vous pouvez également opter pour des panneaux solaires hybrides qui combinent la production d’électricité, de chauffage et d’eau chaude. 

Les coûts annexes à prendre en compte

Le prix d’un projet de panneaux solaires dépend également de plusieurs autres éléments :

  • Utilisation et puissance. Le nombre de panneaux détermine la puissance nécessaire selon l’usage (électricité, chauffage ou eau chaude) ;
  • Équipements et accessoires (onduleur, câblage, ballon d’eau chaude, etc.) ;
  • Type de pose (surimposition, intégration au bâti ou au sol).

Plus spécifiquement aux installations photovoltaïques, il faut aussi penser à inclure :

  • Le remplacement de l’onduleur. Sa durée de vie moyenne est de 10 à 15 ans, contre 20 à 30 ans pour les panneaux ;
  • Le coût de raccordement au réseau électrique auprès d’Enedis, sauf en cas d’autoconsommation sans vente du surplus ;
  • Le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE) ;
  • L’imposition sur les revenus, pour toute installation photovoltaïque de plus de 3 kWc. 
     
Baisse des prix des panneaux solaires

Quelles aides pour les panneaux photovoltaïques en 2024 ?

Découvrez toutes les aides et primes pour réduire le coût de votre installation solaire photovoltaïque.

 

Prime à l’autoconsommation électrique

En cas d’autoconsommation totale, ou avec vente du surplus de production, vous pouvez bénéficier d’une prime. Cette aide, directement versée par EDF, varie selon la puissance installée (en kWc). Son montant, fixé par arrêté tarifaire, est révisé chaque trimestre.

 

Jusqu’au 31 juillet 2024, cette prime à l’investissement est de : (6)

  • 30 c€ par Wc, pour une installation inférieure à 3 kWc ;
  • 23 c€ par Wc, pour une installation inférieure à 9 kWc ;
  • 20 c€ par Wc, pour une installation inférieure à 36 kWc ;
  • 10 c€ par Wc, pour une installation inférieure à 100 kWc.

 

L’obligation d’achat

Après raccordement de vos panneaux au réseau public d’électricité, vous pouvez vendre tout ou partie de votre production photovoltaïque à un fournisseur d’énergie (EDF ou une entreprise locale de distribution) qui en a l’obligation d’achat. Le prix évolue également chaque trimestre. Toutefois, après signature du contrat, le tarif est valable 20 ans.

 

Le tableau ci-après vous donne un aperçu des tarifs d’achat valables jusqu’au 31 juillet 2024. (6)

Puissance installée 
 
Vente en totalité de l’électricité 
 
Vente du surplus 
 
≤ 3 kWc  14,30 c€/kWh  13,01 c€/kWh 
≤ 9 kWc  12,15 c€/kWh
≤ 36 kWc 13,55 c€/kWh 7,81 c€/kWh
≤ 100 kWc 11,78 c€/kWh

Taux de TVA

Les installations photovoltaïques d’une puissance inférieure à 3 kWc bénéficient d’une TVA à 10 %
 

Baisse des prix des panneaux solaires

Quelles aides pour les panneaux solaires thermiques en 2024 ?

Pour l’installation de panneaux solaires thermiques par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) dans un logement de plus de 2 ans d’ancienneté, vous pouvez obtenir des aides financières :

  • Prime de 2 000 à 4 000 € pour un chauffe-eau solaire et de 4 000 à 10 000 € pour un système solaire combiné, avec MaPrimeRénov’ ;
  • 30 à 90 % de subventions dans la limite de 63 000 €, à condition de réaliser une rénovation globale incluant des travaux d’isolation thermique et de ventilation, avec MaPrimeRénov’ Parcours accompagné ;
  • Prime Coup de pouce chauffage de 5 000 € pour un système solaire combiné ;
  • Bons d’achat, primes, conseils, ou prêt à taux faible avec les Certificats d’économies d’énergie (CEE) ;
  • Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) de 15 000 € ;
  • TVA réduite à 5,5 % ;
  • Aides locales