Qu'est-ce qu'un pont thermique ?

Publié le 29/02/2024

Un pont thermique est un point faible dans l'isolation d'un bâtiment où la résistance thermique est moindre, causant une perte de chaleur. Ce phénomène résulte souvent de discontinuités dans l'isolation ou de l'utilisation de matériaux avec des propriétés thermiques différentes. Les ponts thermiques augmentent les dépenses énergétiques, réduisent le confort intérieur et peuvent entraîner des problèmes d'humidité et de moisissures, soulignant l'importance de les identifier et de les traiter efficacement.

Pont thermique

Quels sont les différents types de ponts thermiques ?

Pour mieux les ponts thermiques, ces zones critiques dans l'enveloppe d'un bâtiment, il faut se pencher sur leurs différentes formes et implications.

Les ponts thermiques linéaires

Les ponts thermiques linéaires représentent un défi commun, mais complexe dans la construction et la rénovation énergétique. Ces zones, souvent négligées, sont pourtant nécessaires, car elles forment un circuit continu qui facilite la fuite de chaleur. La complexité de leur traitement réside dans le besoin d'adapter l'isolation pour qu'elle soit continue, ce qui demande souvent des solutions innovantes et sur mesure. L'application d'isolants performants, comme les rubans isolants ou les mousses expansives, peut considérablement réduire l'impact de ces ponts thermiques, en assurant une meilleure cohésion de l'isolation globale du bâtiment.

Les ponts thermiques ponctuels

Les ponts thermiques ponctuels, bien que plus localisés, n'en sont pas moins préjudiciables à l'efficacité énergétique d'un bâtiment. Leur traitement est particulièrement délicat car il nécessite non seulement une identification précise de chaque point faible, mais aussi la mise en place de solutions isolantes spécifiques, adaptées à la configuration unique de chaque zone. L'utilisation de matériaux isolants avancés, tels que les inserts isolants ou les mousses spéciales, peut permettre de cibler efficacement ces points et d'en réduire l'impact.

Les ponts thermiques structurels

La prévention des ponts thermiques structurels commence dès la conception du bâtiment. Il est indispensable pour les architectes et les ingénieurs de prendre en compte l'impact thermique des choix structurels et des matériaux. L'intégration de systèmes d'isolation thermique dès la phase de conception permet non seulement de prévenir l'apparition de ces ponts, mais également d'optimiser l'efficacité énergétique sur le long terme. Des solutions telles que les rupteurs de pont thermique ou l'isolation par l'extérieur sont des moyens efficaces de traiter ces défis dès l'origine, assurant ainsi une meilleure performance énergétique et un confort accru pour les occupants.

Comment identifier des ponts thermiques ?

Identifier correctement les ponts thermiques dans un bâtiment est une étape fondamentale pour améliorer son efficacité énergétique et son confort thermique. Heureusement, il existe plusieurs méthodes et outils qui permettent de détecter ces zones problématiques, même pour les non-professionnels :

  • L’inspection visuelle : c’est l'une des premières méthodes d'identification. Des signes comme la formation de condensation, de moisissures, ou des différences notables de température au toucher sur certaines surfaces peuvent indiquer la présence de ponts thermiques. Bien que cette méthode soit accessible, elle ne permet pas toujours de détecter les ponts thermiques les moins évidents.
  • La thermographie infrarouge : pour une identification plus précise, la thermographie infrarouge est un outil inestimable. Cette technique utilise une caméra thermique pour capturer l'émission de chaleur des surfaces du bâtiment, mettant ainsi en évidence les zones où les déperditions de chaleur sont importantes. Les ponts thermiques apparaissent clairement sur les images thermographiques, permettant une localisation précise et une évaluation de leur impact sur l'efficacité énergétique du bâtiment.
  • L’analyse thermique dynamique : pour les professionnels, l'analyse thermique dynamique offre une compréhension approfondie des transferts de chaleur au sein d'un bâtiment. En modélisant le comportement thermique du bâtiment sous différentes conditions, cette méthode permet d'identifier non seulement les ponts thermiques existants, mais aussi d'évaluer l'efficacité de différentes solutions d'isolation.
  • Audit énergétique : enfin, réaliser un audit énergétique complet par un professionnel certifié peut non seulement aider à identifier les ponts thermiques, mais également fournir une évaluation globale de la performance énergétique du bâtiment. Cet audit inclut souvent des recommandations personnalisées pour améliorer l'isolation et réduire les pertes énergétiques.

Comment se débarrasser des ponts thermiques ?

L'élimination des ponts thermiques est fondamentale pour optimiser l'isolation d'un bâtiment et réduire sa consommation énergétique. Voici quelques stratégies efficaces pour y parvenir :

  • Améliorer l'isolation : la première et la plus évidente des solutions consiste à améliorer l'isolation dans les zones affectées. Cela peut impliquer l'ajout d'isolants thermiques de haute qualité autour des cadres de fenêtres, des portes, ou dans les jonctions mur-plancher. L'utilisation d'isolants performants, tels que la laine de roche, le polystyrène expansé, ou le polyuréthane, peut faire une différence significative.
  • Installer des rupteurs de ponts thermiques : les rupteurs de ponts thermiques sont des éléments conçus spécifiquement pour limiter les déperditions de chaleur à travers les ponts thermiques structurels. Ils agissent en créant une barrière isolante entre les parties intérieures et extérieures d'un bâtiment, réduisant ainsi les transferts de chaleur.
  • Optimiser la conception architecturale : dans le cas de constructions neuves ou de rénovations majeures, repenser la conception architecturale pour éviter la création de ponts thermiques est une approche proactive. Cela peut inclure la modification de la disposition des éléments structurels ou l'utilisation de matériaux avec de meilleures propriétés isolantes.
  • Utiliser des matériaux isolants intégrés : certains matériaux de construction modernes intègrent des propriétés isolantes qui peuvent réduire ou éliminer les ponts thermiques. Par exemple, des blocs de béton isolants ou des panneaux isolants structuraux peuvent être utilisés pour construire des murs extérieurs sans ponts thermiques.
  • Mettre en œuvre de solutions d'isolation par l'extérieur : l'isolation thermique par l'extérieur (ITE) est une méthode très efficace pour traiter les ponts thermiques, car elle enveloppe le bâtiment d'une couche isolante continue, éliminant ainsi les ponts thermiques 
    linéaires et ponctuels.
  • Consulter des experts : enfin, travailler avec des architectes, des ingénieurs et des professionnels de l'isolation peut fournir des conseils précieux et des solutions sur mesure pour traiter les ponts thermiques spécifiques à chaque bâtiment.
     
Pont thermique

Quels matériaux choisir pour empêcher les ponts thermiques ?

Lorsqu'il s'agit de construire ou de rénover un bâtiment pour maximiser son efficacité énergétique, le choix des matériaux joue un rôle déterminant, particulièrement en ce qui concerne la prévention des ponts thermiques. Les matériaux modernes offrent des propriétés isolantes supérieures, permettant non seulement de réduire les déperditions de chaleur mais aussi d'améliorer votre confort tout au long de l'année.

Les matériaux isolants avancés, tels que le polyuréthane, le polystyrène expansé (EPS), et la laine de roche, se distinguent par leur capacité à offrir une isolation thermique de haute qualité. Ces isolants peuvent être appliqués dans diverses parties du bâtiment, des murs aux toits, en passant par les sols, pour créer une enveloppe isolante continue qui enveloppe le bâtiment.

L'utilisation de matériaux de construction innovants, comme les blocs de béton isolants ou les panneaux isolants structuraux, représente une autre stratégie efficace. Ces matériaux ne se contentent pas d'isoler ; ils contribuent également à la structure du bâtiment, et offrent une solution deux en un qui réduit les ponts thermiques structurels.

L'isolation par l'extérieur (ITE) mérite une mention spéciale pour son rôle dans la prévention des ponts thermiques. En enveloppant le bâtiment d'une couche isolante continue, l'ITE élimine les discontinuités dans l'isolation qui sont souvent à l'origine des ponts thermiques. Cette méthode est particulièrement efficace pour rénover les bâtiments existants, en leur offrant une seconde vie énergétique sans perturber l'espace de vie intérieur.

Le choix de fenêtres à haute performance énergétique, dotées de cadres isolants et de vitrages à faible émissivité, a son rôle à jouer dans la lutte contre les ponts thermiques autour des ouvertures. Ces fenêtres contribuent à maintenir une température intérieure stable en minimisant les pertes de chaleur, tout en permettant une pénétration optimale de la lumière naturelle.

Enfin, l'attention portée aux détails, comme l'utilisation de mastics et de bandes d'étanchéité pour sceller les jonctions entre les différents éléments de construction, est essentielle pour assurer l'intégrité de l'enveloppe isolante du bâtiment.

Quel est l’impact des ponts thermiques sur votre logement ?

Les ponts thermiques dans un bâtiment ne sont pas de simples anomalies structurelles ; ils ont des répercussions considérables sur la performance énergétique, le confort intérieur, et même la santé des occupants. L'impact de ces zones de faible isolation va bien au-delà d'une simple augmentation de la facture énergétique, touchant divers aspects du quotidien dans le logement tels que :

  • Augmentation des coûts énergétiques : l'un des effets les plus directs des ponts thermiques est la perte de chaleur qu'ils entraînent, ce qui se traduit par une nécessité d'augmenter le chauffage pour maintenir une température intérieure confortable. Cette surconsommation énergétique se répercute directement sur les factures de chauffage et de climatisation, représentant un coût supplémentaire non négligeable pour les ménages.
  • Confort thermique réduit : les ponts thermiques créent des zones froides dans le logement, où la température est sensiblement inférieure au reste de l'espace intérieur. En hiver, cela peut se manifester par des parois froides au toucher, contribuant à une sensation générale d'inconfort, malgré un chauffage adéquat des pièces. En été, l'inverse peut se produire, avec des zones anormalement chaudes dues à une infiltration de chaleur.
  • Risque de condensation et de moisissures : les différences de température causées par les ponts thermiques favorisent la condensation, surtout lors des mois froids, lorsque l'air humide intérieur entre en contact avec des surfaces froides. Cette humidité excessive est le terreau idéal pour le développement de moisissures et de champignons, nuisibles à la fois pour la structure du bâtiment et pour la santé des occupants.
  • Dégradation de la qualité de l'air intérieur : les moisissures et les champignons, conséquences directes de l'humidité excessive engendrée par les ponts thermiques, peuvent libérer des spores dans l'air, affectant la qualité de l'air intérieur. Les occupants peuvent souffrir de désagréments respiratoires dus à une exposition prolongée à ces allergènes.
  • Diminution de la durabilité du bâtiment : à long terme, les ponts thermiques peuvent accélérer le vieillissement des matériaux de construction, en particulier lorsque l'humidité s'infiltre et reste piégée dans la structure. Cela peut conduire à une dégradation prématurée du bâtiment, nécessitant des réparations coûteuses et une maintenance accrue.

L’impact des ponts thermiques sur un logement est ainsi loin d'être négligeable, affectant à la fois l'économie, le confort, la santé, et la longévité de la structure. L'identification et le traitement de ces zones critiques sont donc essentiels pour garantir une habitation saine, confortable, et énergétiquement efficace.

Toutes les nouveautés des aides à la rénovation

Grâce à notre magazine, ne ratez rien des dernières nouvelles du secteur et retrouvez tous nos conseils pour des travaux réussis.

Franfinance x KparK Energies
partenariat
05/04/2024

KparK Energies et Franfinance : un partenariat exclusif pour dynamiser la rénovation énergétique des particuliers.

Dans un contexte où la rénovation énergétique représente un enjeu important, KparK Energies, acteur de premier plan sur ce secteur, annonce la signature d'un partenariat exclusif avec Franfinance, leader des solutions de financement pour les particuliers. Cette collaboration stratégique marque une étape significative dans notre engagement à favoriser une transition énergétique efficace et accessible à tous.

Maison passive
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Maison passive : avantages et inconvénients

L'intérêt pour une habitation à faible impact énergétique n'a jamais été aussi prégnant. La maison passive, championne de l'efficience énergétique, s'impose comme une solution d'avenir pour un habitat durable et confortable. Mais quels en sont les véritables avantages et inconvénients ? 

Calcul DPE 2024
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Calcul DPE : comment le calculer ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un outil nécessaire pour les propriétaires. Ce diagnostic est indicateur sur la consommation énergétique d'un bien. Découvrez dans ce guide, la nouvelle méthode de calcul du DPE en 2024 qui promet plus de précision. 

 

consommation électrique moyenne d'une maison
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Quelle est la consommation électrique moyenne d'une maison ?

Dans une ère où l'efficacité énergétique et la maîtrise des coûts sont des préoccupations des ménages français, comprendre et optimiser sa consommation d'électricité est devenu essentiel. Découvrez dans ce guide comment avoir une estimation de la consommation selon la taille de la maison.

Audit Thermique
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Étude thermique : comment la réaliser ?

L'efficacité énergétique d'une maison devient un sujet de plus en plus important dans notre quotidien. La recherche d'économie et d'optimisation énergétique de l'habitat est primordiale. L'étude thermique devient très utile pour les projets de rénovation. Découvrez en quoi consiste une étude thermique.