Comment obtenir un DPE de classe C ?

Publié le 19/02/2024

Si vous êtes propriétaire d'un logement ou envisagez d'en acquérir un, comprendre l'importance du DPE et, en particulier, la classe C, est important. Ce diagnostic influence la valorisation de votre bien, son impact environnemental et vos dépenses énergétiques. Obtenir un DPE de classe C n'est pas seulement une étape vers un logement plus vert, c'est aussi un bon début vers des économies significatives et une meilleure qualité de vie. Découvrez ce que signifie exactement un DPE de classe C, comment y parvenir, les avantages et les inconvénients de vivre dans un tel logement, et comment faire pour passer à la classe supérieure : la classe B.

DPE C

Comprendre le DPE C : signification

Un Diagnostic de Performance Énergétique de classe C indique une consommation énergétique annuelle comprise entre 111 et 180 kWh/m². Cela reflète une performance énergétique moyenne, situant ces logements dans une catégorie économe, mais pas au niveau des bâtiments basse consommation comme les classes A et B. Les émissions de gaz à effet de serre de ces logements sont également modérées, se situant entre 12 et 30 kg de CO2/m² par an.

En France, les logements classés C sont assez répandus. Ils représentent un pourcentage significatif du parc immobilier, notamment dans les constructions récentes. Ces logements sont souvent équipés de systèmes de chauffage central au gaz ou au fioul, ce qui leur permet d'atteindre cette classe énergétique.

Obtenir un DPE classe C pour votre logement : Les critères et travaux nécessaires

Pour obtenir un DPE de classe C pour votre logement, un certain nombre de critères doivent être pris en compte, et des travaux spécifiques peuvent s'avérer nécessaires :

  • Isolation thermique : Les travaux peuvent inclure l'isolation des combles, des murs, des planchers, et le remplacement des fenêtres par du double vitrage. Une isolation efficace réduit les pertes de chaleur, ce qui signifie moins d'énergie nécessaire pour le chauffage et la climatisation.
  • Système de chauffage : Le remplacement d'anciennes chaudières par des modèles plus efficaces, comme les chaudières à condensation, peut grandement contribuer à l'amélioration de la classe énergétique. L'utilisation de systèmes de chauffage utilisant des énergies renouvelables, comme les pompes à chaleur, est également bénéfique.
  • Ventilation : Une bonne ventilation est essentielle pour maintenir un air sain tout en évitant les pertes d'énergie. L'installation de systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC) peut améliorer la qualité de l'air intérieur tout en réduisant la consommation d'énergie.
  • Eau chaude sanitaire : L'utilisation de systèmes de production d'eau chaude plus efficaces, comme les chauffe-eau solaires ou thermodynamiques, contribue également à améliorer la performance énergétique.
  • Éclairage et appareils électriques : Remplacer les anciennes ampoules par des LED et opter pour des appareils électroménagers à haute efficacité énergétique peut réduire considérablement la consommation d'énergie.

Pour déterminer les travaux les plus pertinents pour votre logement, vous devez réaliser un audit énergétique. Ce diagnostic approfondi, effectué par un professionnel, identifie les points faibles en termes d'efficacité énergétique et propose des solutions adaptées.

Vivre dans un logement classé C : Les avantages et les inconvénients

Résider dans un logement classé C au DPE comporte son lot d'avantages et d'inconvénients, chacun influençant votre qualité de vie et vos finances d'une manière spécifique.

Voici les avantages du DPE Classe C :

  • Efficacité énergétique et économies : Un des principaux avantages d'un logement de classe C est sa meilleure efficacité énergétique par rapport aux classes inférieures. Cela se traduit par des factures d'énergie plus basses, une caractéristique particulièrement attrayante dans le contexte actuel de hausse des coûts de l'énergie.
  • Confort thermique : Les logements classés C offrent un meilleur confort thermique. Une isolation et un chauffage efficaces maintiennent une température intérieure agréable tout au long de l'année, améliorant ainsi le confort de vie.
  • Impact environnemental réduit : Un logement de classe C, avec ses émissions de CO2 modérées, contribue moins au réchauffement climatique. Cela correspond à une empreinte carbone réduite pour les occupants, un point de plus en plus important pour les consommateurs conscients de l'environnement.
  • Valorisation immobilière : Les logements de classe C sont souvent plus attrayants sur le marché immobilier. Ils peuvent se vendre ou se louer plus facilement et potentiellement à un prix plus élevé, grâce à leur meilleure performance énergétique.

Cependant, un DPE de classe C implique quelques inconvénients :

  • Coût des travaux de mise à niveau : Atteindre ou maintenir une classe C peut nécessiter des investissements en rénovation énergétique. Bien que des aides financières soient disponibles, les coûts initiaux peuvent être substantiels.
  • Limitations de l'ancien bâti : Dans certains cas, surtout avec des bâtiments plus anciens, il peut être difficile d'atteindre la classe C sans des travaux de rénovation majeurs, qui peuvent être coûteux et complexes.
  • Potentiel d'amélioration : Bien que la classe C soit un bon indicateur d'efficacité, elle n'est pas au sommet de l'échelle énergétique. Cela signifie qu'il reste encore du potentiel pour des améliorations futures vers des classes plus élevées.
  • Complexité de la rénovation : Les travaux nécessaires pour améliorer la performance énergétique peuvent être complexes et exiger l'intervention de professionnels qualifiés, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires et des désagréments temporaires durant les travaux.
DPE C

Passer d'un DPE en classe C à un DPE en classe B : Est-ce possible ?

Pour atteindre la classe B, un logement doit avoir une consommation énergétique annuelle comprise entre 51 et 90 kWh/m². Cette amélioration substantielle nécessite souvent des mesures plus avancées que celles requises pour la classe C. En termes d'émissions de CO2, elles doivent être considérablement réduites pour correspondre aux normes de la classe B.

Voici les étapes pour passer à la classe B :

  • Améliorations de l'isolation : L'isolation doit être optimisée au-delà des standards de la classe C. Cela peut inclure l'isolation des murs par l'extérieur, l'utilisation de matériaux d'isolation de haute qualité, et l'attention aux ponts thermiques.
  • Systèmes de chauffage et de refroidissement écoénergétiques : Installer des systèmes de chauffage et de refroidissement plus efficaces, comme des pompes à chaleur géothermiques ou des systèmes de chauffage biomasse, peut être nécessaire pour réduire davantage la consommation d'énergie.
  • Utilisation d'énergies renouvelables : L'installation de panneaux solaires photovoltaïques ou de systèmes solaires thermiques peut contribuer significativement à l'amélioration de la performance énergétique.
  • Ventilation performante : Une ventilation mécanique contrôlée double flux, permettant de récupérer la chaleur, aide à améliorer l'efficacité énergétique.
  • Équipements et appareils à haute efficacité : L'utilisation d'appareils électroménagers et d'équipements électroniques à très faible consommation d'énergie est essentielle.
     

Les aides pour obtenir un DPE en classe C pour un logement : les travaux éligibles et les procédures

L'amélioration de la performance énergétique d'un logement pour atteindre un DPE de classe C peut être facilitée par différentes aides et subventions. Ces dispositifs de soutien sont conçus pour alléger le coût des travaux nécessaires et encourager les propriétaires à investir dans l'efficacité énergétique.

Voici les différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre :

  • MaPrimeRénov’ : Cette aide gouvernementale concerne les propriétaires qui occupent ou louent leur logement. Elle est destinée à financer divers travaux d'amélioration énergétique, comme l'isolation, le remplacement de systèmes de chauffage, l'installation de systèmes employant des énergies renouvelables, et plus encore.
  • L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) : L’éco-PTZ est une aide finançant les travaux de rénovation énergétique sans avoir à avancer les frais ni à payer d'intérêts. Ce prêt est disponible pour les propriétaires, sans condition de ressources.
  • Les certificats d'économies d'énergie (CEE) : Les CEE représentent une aide financée par les fournisseurs d'énergie et de carburant. Ils offrent des primes pour les travaux d'efficacité énergétique, en complément d'autres aides comme MaPrimeRénov’.
  • Les aides locales : Les collectivités locales peuvent proposer des aides complémentaires pour la rénovation énergétique. Nous vous recommandons de vous renseigner auprès des autorités locales pour connaître les dispositifs disponibles.

Pour bénéficier de ces aides, les travaux entrepris doivent être faits par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Les travaux éligibles comprennent, entre autres, l'isolation des murs, des toitures et des planchers, le remplacement de fenêtres, l'installation de systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude plus efficaces, et la ventilation.

La procédure pour obtenir ces aides commence généralement par un audit énergétique, suivi de la sélection d'une entreprise RGE pour réaliser les travaux. Les demandes d'aide se font ensuite en ligne ou via les organismes concernés, avec les justificatifs nécessaires.

Toutes les nouveautés des aides à la rénovation

Grâce à notre magazine, ne ratez rien des dernières nouvelles du secteur et retrouvez tous nos conseils pour des travaux réussis.

Franfinance x KparK Energies
partenariat
05/04/2024

KparK Energies et Franfinance : un partenariat exclusif pour dynamiser la rénovation énergétique des particuliers.

Dans un contexte où la rénovation énergétique représente un enjeu important, KparK Energies, acteur de premier plan sur ce secteur, annonce la signature d'un partenariat exclusif avec Franfinance, leader des solutions de financement pour les particuliers. Cette collaboration stratégique marque une étape significative dans notre engagement à favoriser une transition énergétique efficace et accessible à tous.

Maison passive
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Maison passive : avantages et inconvénients

L'intérêt pour une habitation à faible impact énergétique n'a jamais été aussi prégnant. La maison passive, championne de l'efficience énergétique, s'impose comme une solution d'avenir pour un habitat durable et confortable. Mais quels en sont les véritables avantages et inconvénients ? 

Calcul DPE 2024
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Calcul DPE : comment le calculer ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un outil nécessaire pour les propriétaires. Ce diagnostic est indicateur sur la consommation énergétique d'un bien. Découvrez dans ce guide, la nouvelle méthode de calcul du DPE en 2024 qui promet plus de précision. 

 

consommation électrique moyenne d'une maison
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Quelle est la consommation électrique moyenne d'une maison ?

Dans une ère où l'efficacité énergétique et la maîtrise des coûts sont des préoccupations des ménages français, comprendre et optimiser sa consommation d'électricité est devenu essentiel. Découvrez dans ce guide comment avoir une estimation de la consommation selon la taille de la maison.

Audit Thermique
RENOVATION GLOBALE
05/04/2024

Étude thermique : comment la réaliser ?

L'efficacité énergétique d'une maison devient un sujet de plus en plus important dans notre quotidien. La recherche d'économie et d'optimisation énergétique de l'habitat est primordiale. L'étude thermique devient très utile pour les projets de rénovation. Découvrez en quoi consiste une étude thermique.